l'agrionemys horsfieldii ou tortue des steppes

  • Agrionemys horsfieldii

    (carapace et tête)

    GUDULE TDTNP.jpg

    (Fessier ou "popotin")                                

    fessier horsfield.jpg

     




     

     

      

    (plastron)    

    plastron horsfi.jpg







     

     

     

    Pour identifier l'espèce d'une tortue il faut observer la tortue sous plusieurs "angles" :

    *La carapace

    *La tête

    *Le plastron

    *Le fessier (avec queue bien visible et parfois l'entre-cuisse)

    De cette façon, en réunissant les critères identifiant une espèce, il est possible de vous dire de quelle espèce il s'agit. Parfois on peut avoir besoin de plus de détails comme les écailles inguinales ou les gulaires (voir article http://tortue-de-terre-notre-passion.skynetblogs.be/archive/2013/04/25/ecailles-du-plastron.html ).

    La couleur de la carapace, de la peau ou de la tête sont aussi des critères que l'on peut demander afin de mieux identifier la tortue.

    Par exemple ici, la carapace verdâtre est un des critères typique de l'horsfieldii, son plastron aussi est particulier à cette espèce.

     Marjo des Steppes (Margotortue)

  • L'agrionemys Horsfieldii ou tortue des steppes

    P1020937.JPG

    L’AGRIONEMYS HORSFIELDII ou LA TORTUE DES STEPPES

    Tortue vendue souvent en animalerie

     

    ~~L'Agrionemys horsfieldii ou encore tortue des steppes, est une tortue qu'on trouve fréquemment en animalerie. Mais voilà, on oublie de donner les bons conseils qui vont avec, parce qu'il en faudrait...car sa maintenance est plutôt difficile.

    ~~Je vais vous parler un peu d'elle afin que nous puissions leur donner une vie adaptée à leur mode de vie et prolonger leur vie. 
    Je ne détiens pas "la connaissance suprême" mais je possède deux horsfieldii depuis 8 ans.
    Où vivent-elles ? Elles vivent dehors toute l’année, dans leur parc !
    Aucune rhinite (rhume de la tortue dûe à l’humidité et mortelle) ou mycose (sur le plastron ou la carapace, dûe essentiellement à un sol trop herbeux).
    D’un caractère très sociable, c’est une tortue à laquelle on s’attache facilement. Elle est attentive à une présence dans son parc et n’est pas effrayé si on s’approche. Elle aime particulièrement s’installer au soleil dans les meilleurs moments et retournera à sa place préférée chaque jour. Elle peut rester inactive durant les périodes chaudes pour se préserver de la chaleur (sous le foin, sous une pierre ou tuile, en s’enterrant,…), il ne faut pas la perturber c’est un comportement normal pour elle. Elle peut même estiver (semblable à l’hibernation mais pour se protéger de la chaleur), alors on ne la voit plus sortir de sa « tanière »ni manger ni boire. Les miennes ont estiver une année, à partir de fin juillet puis on enchaîné l’hibernation pour ressortir en pleine forme en avril (elles sont restées neuf mois sous terre !)

    ~~conditions de vie : j'ai fait mes erreurs de débutante en gardant dedans ma première les trois premiers mois (avril mai juin) puis lui ai installé un petit parc où je la sortais le jour, et la rentrais la nuit tout l'été restant(à ne pas faire). Le premier hiver je lui fis faire une brumation (dormait trois jours, se réveillait, mangeait, se baladait deux trois jours, puis re-dodo,ect....).
    Et allant de renseignements en renseignements, je compris qu'elle était faite pour vivre dehors. Dès lors, je ne l'ai jamais plus rentré. La suivante a été installée dehors aussi du coup à son arrivée. Printemps, été, automne, hiver...elles sont restées dehors depuis 7 ans.

    ~~conseils que les animaleries oublient pour la maintenance en captivité (texte copié sur internet) :
    Exception faite pour quelques individus, la majorité de ces tortues s’adapte très difficilement aux conditions climatiques des régions du nord (humidité) et du sud (hivers trop doux). L’humidité trop excessive engendre fréquemment des cas de rhinites contagieuses le plus souvent fatales ainsi que des mycoses. La tortue des steppes doit bénéficier d’un enclos au substrat sec et possédant des zones sèches à l’abri des pluies abondantes. Le grillage de l’enclos doit être suffisamment enterré pour éviter toute tentative d’évasion. Dans le sud de la France, certains éleveurs ont recours à une hibernation en réfrigérateur pour leur garantir une bonne hibernation d’octobre à Mars. Son activité se limite au printemps et à l’automne et il est important de respecter ses besoins concernant leur hibernation qui doit être suffisamment longue (5-6 mois) ainsi qu'une période d'estivation (1-2 mois) lorsque les températures estivales dépassent les 30°C la journée. 

    ~~ on insiste sur quelques points :
    - une vie en extérieur, est le meilleur pour elle, mais en adaptant le parc à ses besoins et sa fragilité quant à l'humidité (une serre, des tôles pour faire des coins abrités). IL lui faut à tout prix, 1/3 de son parc en abri non humide, lui permettant de se balader même les jours de pluie. Et également un terrain plus sec plus que herbeux (isoler une partie seulement pour laisser les mauvaises herbes, désherber tout le reste).
    - Ne pas la rentrer pendant ce qu'on appelle l'inter-saison, car c'est la période où elles sont le plus actives !
    - Ne pas l'empêcher d'estiver ou d'hiberner (les miennes, une année, on estivé à partir de fin juillet et ont enchaîné hibernation sans ressortir jusqu'à début avril !! elles sont ressorties plus fortes, plus belles et accueillies avec beaucoup d'amour !). Au lieu d'empêcher leur métabolisme, adaptez le parc pour elle en préparant des coins possibles pour hiberner et estiver.
    - Enfouir suffisamment les barrières....en s'enterrer pour n'importe lequel des deux phénomènes, elles peuvent aller profondément...prévoyez 30 à 40 cm.

    ~~Pour résumer, UNE HORSFIELDII VIT DEHORS A L’ANNÉE SUR UN TERRAIN SEC AVEC DE LA VRAIE TERRE, DES ABRIS, LA POSSIBILITE DE SUIVRE SON RYTHME BIOLOGIQUE ( ESTIVATION, BRUMATION, HIBERNATION) ET SE NOURRISSANT DE CE QU'ELLE TROUVE SUR SON TERRITOIRE (MAUVAISES HERBES, FLEURS,...) EN TOTALE AUTONOMIE, AVEC DE l'EAU A PORTÉE (SANS LA FORCER A ALLER SE DÉSALTÉRER).
    *********************************
    Les maîtres mots pour les faire vivre longtemps et bien :
    LIBERTÉ, AUTONOMIE, TERRE, MAUVAISES HERBES, ABRIS, SÉCURITÉ, HIBERNATION, ESTIVATION.
    A bannir : Terrarium, copeaux (trop poussiéreux pour leurs yeux), tablette d'inter-saison, fruits et légumes à volonté, les déterrer, les forcer à se baigner.
    **********************************
    Merci pour elles !

     

    Les sous-espèces des agrionemys horsfieldii

     

    Il en existe 3, voir une quatrième moins répandue et moins connue (Agrionemys horsfieldii baluchiorum ) :

     

    - Agrionemys horsfieldii horsfieldii
    Provenance : Arménie, Azerbaïdjan, Kirghizistan, Tadjikistan, Iran, Afghanistan, Pakistan, Chine

     

    Bord de carapace avant ........Plat
    Arrière carapace ..............Abrupt
    Courbures des côtés ....Abruptes
    Nodules sur vertébrales .......Oui
    Nodules sur costales .............Plat
    Supracaudale projetée............Non
    Motif rayonné plaques ..........Oui

    Carapace........... Ronde
    Taille .. La + grande 28cm
    Côtés................... Convexes
    Marginales postérieures
    Légèrement évasées ou en dents de scie
    Couleur de fond .....Jaune à brun
    Tâches écailles .......Sombres et petites
    Lobe antérieur plastron < lobe postérieur plastron

     

    - Agrionemys horsfieldii kazakhstanica
    Provenance: Kazakhstan, Turkmenistan, Ouzbékistan

     

    Bord de carapace avant.........Convexe
    Arrière carapace.................... Abrupt
    Courbures des côtés.............. Abruptes
    Nodules sur vertébrales........... Non
    Nodules sur costales ................Forme pyramidale
    Supracaudale projetée .............Non
    Motif rayonné plaques ..............Non

    Carapace Rectangulaire
    Taille de 20 cm
    Côtés Peu convexes
    Marginales postérieures Evasées et faiblement en dents de scie
    Couleur de fond Vert-jaune
    Tâches écailles Grandes et sombres
    Lobe antérieur plastron = lobe postérieur plastron

     

    - Agrionemys horsfieldii rustamovi
    Provenance: Turkmenistan, Iran

     

    Bord de carapace avant........... En forme de Dôme
    Arrière carapace .....................Modéré
    Courbures des côtés ................Modérées
    Nodules des vertébrales ...........Oui
    Nodules sur costales................ Dôme
    Supracaudale projetée ............Oui
    Motif rayonné plaques............. Non

    Carapace Ronde
    Taille La + petite 17 cm
    Côtés Convexes
    Marginales postérieures En dents de scie
    Couleur de fond Vert foncé à brun
    Tâches écailles se confondent avec la couleur de fond
    Lobe antérieur <lobe postérieur plastron